Maison de la Nature et de l'Environnement de Pau

Accueil > Appels, actions, mobilisations... > Pour le lâcher d’une ourse en Béarn : CYBERACTION !

Pour le lâcher d’une ourse en Béarn :
CYBERACTION !

samedi 28 mai 2011, par Sabine Matraire

FERUS et le FIEP Groupe Ours Pyrénées, deux associations membres de la Maison de la Nature et de l’Environnement de Pau, vous invitent à soutenir la protection de l’ours en Béarn en signant dès maintenant sur internet la CYBERACTION POUR L’OURS EN BEARN.


CYBERACTION POUR L’OURS EN BEARN

Lettre ouverte de FERUS / Pays de l’ours-ADET / FIEP

27 mai 2011

Ours : Madame la Ministre, allez-vous renier vos engagements ?

Voilà deux mois que nous attendons la confirmation du lâcher d’une ourse en Béarn.

Le printemps est maintenant très avancé, et toujours rien… !
Il ne s’agit pourtant que de la mise en œuvre d’une décision minimale annoncée officiellement le 26 juillet dernier.

Madame la Ministre, allez-vous renier cet engagement de ne pas laisser disparaître l’ours brun sur ce territoire de présence millénaire en France ?

Faut-il vous rappeler

- que l’ours brun est une des deux seules espèces de mammifère classée « en danger critique d’extinction » en France par l’UICN ?

- l’obligation de la France de restaurer cette espèce, prioritaire au niveau européen selon la directive Habitats ?

- le soutien de la population, française comme pyrénéenne ?

- le succès des renforcements réalisés en Pyrénées Centrales et la bonne adaptation et reproduction de ces ours ? l’efficacité des mesures de protection et de cohabitation ?

Oui, il est vrai qu’une partie, minoritaire, de la population s’oppose à ce lâcher, notamment certains agriculteurs. Mais pourquoi faudrait-il l’unanimité pour mener une opération d’intérêt général (notion confirmée par le Conseil d’Etat en 2009) ?

Madame la Ministre, votre non-décision actuelle sera bientôt celle de laisser sciemment disparaître en Béarn une des espèces les plus emblématiques de la faune française.

Ce serait alors un reniement de la parole donnée et une rupture d’engagement, tant vis-à-vis des Français que de l’Europe.

Quelle claque à la nouvelle stratégie nationale en faveur de la biodiversité que vous avez présentée il y a quelques jours !
Nous la considèrerions mort-née, car la sauvegarde de la biodiversité sur le terrain, dans tous les domaines, demandera beaucoup de choix courageux et de ténacité face à des intérêts particuliers qui ne s’effaceront pas devant la magie de rencontres de type « Grenelle ».

Nos associations ne peuvent laisser filer le temps plus longtemps, car il sera bientôt trop tard !

Nous vous appelons donc à confirmer sans délai ce lâcher indispensable, et nous appelons le public à soutenir massivement la protection de l’ours en signant dès maintenant sur internet la cyberaction : www.cyberaction.paysdelours.fr

Par ailleurs, nous nous inviterons Mardi 14 juin à 10 H à Pau, à l’heure-même où vous devez intervenir dans le cadre des « Assises Nationales de la Biodiversité ».


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette