Maison de la Nature et de l'Environnement de Pau

Accueil > Ça nous passionne, on vous en parle ! > Mollo sur le cabillaud : le poisson gonflé à l’eau et au phosphate, ça n’est (...)

Mollo sur le cabillaud : le poisson gonflé à l’eau et au phosphate, ça n’est pas une Fake News

Par René Capo, son plaidoyer pour une Planète propre N° 120 du 01 mars 2019

dimanche 10 mars 2019, par Sabine Matraire

France 5 a révèlé que le poisson préféré des Français, dont la pêche est désormais totalement industrielle, est gonflé à l’eau et subit des injections de phosphates en Chine. Ces injections rendent le poisson plus lourd, donc plus cher. Ce poisson n’en est plus un. Il y serait également injecté du E451, un additif alimentaire de la famille des phosphates autorisé dans l’Union européenne. Sa consommation excessive pourrait provoquer des maladies rénales et cardiovasculaires

Autre scandale écologique et économique validé par des autorités qui vous parlent ensuite emprunte carbone, réchauffement climatique et culpabilisation écologique : pêché en Norvège, le cabillaud part ensuite en Chine pour des raisons d’économie de main d’oeuvre, avant d’être vendu en France.


Mollo sur le cabillaud ?

A été diffusé le dimanche 20/01/19

sur FRANCE 5

https://www.breizh-info.com/2019/01/25/110715/nouveau-scandale-alimentaire-le-cabillaud-gonfle-a-leau-et-aux-additifs-chimiques-video

https://www.facebook.com/watch/?v=276362123043888

Mollo sur le cabillaud : le poisson gonflé à l’eau et au phosphate, ça n’est pas une Fake News

Dans ce document, France 5 révèle que le poisson préféré des Français, dont la pêche est désormais totalement industrielle, est gonflé à l’eau et subit des injections de phosphates en Chine. Ces injections rendent le poisson plus lourd, donc plus cher. Ce poisson n’en est plus un. Il y serait également injecté du E451, un additif alimentaire de la famille des phosphates autorisé dans l’Union européenne. Sa consommation excessive pourrait provoquer des maladies rénales et cardiovasculaires

Autre scandale écologique et économique validé par des autorités qui vous parlent ensuite emprunte carbone, réchauffement climatique et culpabilisation écologique : pêché en Norvège, le cabillaud part ensuite en Chine pour des raisons d’économie de main d’oeuvre, avant d’être vendu en France.

Les industriels criminels qui mettent ce système en oeuvre – qui s’enrichissent sur votre dos comme sur celui de ceux qu’ils exploitent dans des pays où la main d’oeuvre est sous payée – ne sont jamais inquiétés.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

*********************************

Pour plus d’informations :

Sur France Inter : https://www.franceinter.fr/emissions/capture-d-ecrans/capture-d-ecrans-22-janvier-2019

La Norvège fournit une grande partie des importations françaises. Mais là-bas aussi, le poisson est menacé de surexploitation.

Accords de pêche bilatéraux avec les pays non membres de l’UE dont la Norvège

https://ec.europa.eu/fisheries/cfp/international/agreements_fr

***********************************

Commentaires :

Ces poissons font ainsi 15.000 kilomètres aller-retour pour réaliser des économies sur la main-d’œuvre avant de se retrouver dans nos assiettes.

Que faire devant ce sentiment de ras-le-bol pour ne pas être pris pour un c.. et refuser de manger cette m…e ?

Soit :

- On pousse un grand coup de gueule appuyé par de gros jurons pour bien marquer sa colère…

- On partage avec sa famille et ses amis son indignation.

- Et surtout « ON BOYCOTTE CE POISSON !!!!!!! »

Nous avons un pouvoir Celui de consommer ou pas !

Il faut en parler aux enfants…leur expliquer qu’il existe des êtres humains qui se comportent comme des voyous, sans aucun scrupule pour mettre en danger la santé humaine…

Une question : cette eau chinoise injectée dans la chair du Cabillaud est-elle de qualité ? C’est sans doute une eau douteuse qu’ils nous font payer au prix du kg de Cabillaud…

Ces industriels criminels qui mettent ce système en oeuvre – et qui s’enrichissent sur notre dos comme sur celui de ceux qu’ils exploitent dans des pays où la main d’oeuvre est exploitée – ne sont jamais inquiétés.

Ce problème concernant le Cabillaud, n’est pas un cas unique…

La Norvège reconnaît que son saumon est dangereux pour la santé

https://www.seaandhuman.org/articles/revue-de-presse/norvege-saumon-daugereux-sante/?fbclid=IwAR0BfaNxQ_D_Sk9O0QNqi5XG0qLYwMtcBiZYFa37xHbY-kNXIxaZ8qt2-1I

Vivement les tribunaux pour ECOCIDE. Ils ne devraient pas manquer de boulot…

René Capo

http://renecapo.blogspot.com/search?q=Mollo+sur+le+cabillaud+%3F+


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette