Maison de la Nature et de l'Environnement de Pau

Accueil > Les Associations membres de la MNE de Pau > FERUS (Ours-Loup-Lynx Conservation)

Association membre de la MNE de Pau :

FERUS (Ours-Loup-Lynx Conservation)

FERUS, pour la sauvegarde de l’ours, du loup et du lynx en France !

mercredi 15 septembre 2010, par mne-pau, Sabine Matraire

L’association FERUS (ex Groupe Loup France / Artus) œuvre pour la conservation des grands carnivores en France : l’ours, le loup et le lynx.
Agréé au titre le l’article L141-1 du code de l’environnement, il est la première association française par le nombre de ses adhérents à regrouper de façon spécifique les défenseurs des grands prédateurs.
A travers ses actions, FERUS participe à la préservation de l’ours, du loup et du lynx et promeut et facilite leur cohabitation avec les activités humaines.


Voir en ligne : Le site de FERUS

Nos actions

JPEG - 36.1 ko
9 juin 1996 l’ourse Mellba est relâchée à Melles 31


- FERUS fut l’un des principaux artisans des premiers programmes de sauvetage de l’ours, puis de la réintroduction de trois animaux en 1996-1997.
- FERUS agit auprès des élus et du gouvernement, notamment en participant aux groupes « loup » et « ours » nationaux et départementaux et intente des actions en justice contre des textes et des comportements illégaux pouvant nuire à la conservation de nos grands carnivores.
- FERUS propose pastoraLoup, programme associatif de bénévolat de soutien au pastoralisme en zones à loup et Parole d’ours, programme associatif de bénévolat d’information et de communication sur l’ours dans les Pyrénées.
- FERUS sensibilise les médias et le public en participant aux grands salons nature et environnement et en organisant conférences, animations pédagogiques ou manifestations.
- FERUS œuvre pour diffuser une information spécialisée sur le loup, l’ours et le lynx, et organiser, susciter ou soutenir toutes initiatives pour la connaissance, la réhabilitation et la défense de ces - prédateurs.
- FERUS édite une revue trimestrielle La Gazette des Grands Prédateurs.

JPEG - 37 ko
Manifestation pour la nature organisée par FERUS, le WWF et la SPA, 5 novembre 2005, Paris

La cohabitation entre les grands prédateurs et l’élevage

Dès 1989, l’association ARTUS a cherché avec tous les partenaires locaux des solutions qui réduisent les conflits ours-troupeaux et a, notamment, lancé un programme sur l’utilisation des chiens de protection pour réduire les risques de prédation.

Depuis sa création, en 1993, à l’arrivée des loups dans le Mercantour, le Groupe Loup France a lancé une politique de concertation et de dialogue avec le monde de l’élevage, considérant les éleveurs et les bergers comme des partenaires avec qui trouver des solutions partagées et librement consenties.

Depuis 1999, le programme d’écobénévolat "pastoraLoup" s’inscrit dans cette démarche et concrétise sur le terrain la volonté de rapprochement entre le monde de la protection de la nature et celui de l’élevage pour faciliter la coexistence entre l’homme et les grands prédateurs.

FERUS, digne héritier du Groupe Loup France et d’ARTUS, continue inlassablement dans cette voie de la tolérance et de la concertation en poursuivant et en développant "pastoraLoup" et en créant une action dans les Pyrénées "Parole d’ours".

Contact FERUS :
FERUS, BP 80 114, 13 718 Allauch cedex
04 91 05 05 46
Mail
Site : www.ferus.org

JPEG - 30.7 ko
Le président de FERUS aux côtés de Allain Bougrain-Dubourg et Antoine Waechter, manifestation pour les grands prédateurs organisée par FERUS, le WWF et la SPA, 6 novembre 2004, Paris

Pastoraloup
programme associatif de soutien au pastoralisme en zones à loups

JPEG - 45.8 ko
Stage de formation des bénévoles Pastoraloup, Mercantour

FERUS soutient que la conservation des grands prédateurs ne peut se faire sans l’acceptation de la profession agricole et des populations rurales concernées. Consciente des difficultés rencontrées par l’élevage en zones de présence des grands prédateurs, l’association FERUS a ainsi mis en place depuis 1999, sur la problématique du loup, un programme de soutien appelé pastoraLoup.
Ce programme basé sur l’éco-citoyenneté propose une aide complémentaire aux éleveurs et bergers dans la protection de leurs troupeaux. Afin de réduire les dommages et la vulnérabilité des animaux domestiques, il s’agit pour les personnes bénévoles sélectionnées de renforcer la présence humaine auprès du cheptel et participer aux divers travaux pastoraux nécessités par la présence du loup : aide à la surveillance des troupeaux, chantiers d’aménagement pastoraux, interventions d’urgence …
Les écobénévoles pastoraLoup contribuent, sur le terrain, à la mise en œuvre de pratiques favorisant la cohabitation avec le loup, en collaboration avec les milieux de l’élevage. Les missions, d’une à trois semaines, se succèdent de mai à novembre, principalement dans l’arc alpin, auprès de troupeaux ovins et caprins.
Au-delà de cet appui technique, le programme pastoraLoup représente, dans cette problématique conflictuelle, un espace d’ouverture et de dialogue.
En collaboration avec plus d’une quarantaine d’éleveurs et bergers, pas moins de 300 bénévoles ont, en dix éditions, participé sur le terrain au programme Pastoraloup en faveur de la cohabitation.

Parole d’ours,
programme associatif de communication et d’information sur l’ours dans les Pyrénées

JPEG - 13.1 ko

Dans les Pyrénées, les mois qui ont accompagné et suivi les nouveaux lâchers d’ours de 2006 nous ont permis de constater qu’il manquait cruellement de personnes sur le terrain pour informer les habitants, mais aussi les gens de passage.
FERUS estime important de dialoguer sur le choix de la protection de l’ours dans les Pyrénées et sur la possible cohabitation.
FERUS souhaite aussi répondre à une forte demande d’informations sur l’attitude à adopter lors d’une rencontre avec l’animal ou, cas bien plus probable, avec un troupeau gardé par des chiens patous.
FERUS propose de juin à septembre un programme de bénévolat dans les Pyrénées dont les objectifs sont notamment de délivrer à la population locale et aux gens de passage une information éclairée sur l’ours mais aussi de recueillir le sentiment des personnes présentes même temporairement dans ces montagnes. L’engagement bénévole doit être d’une semaine au minimum.
L’année 2009 a été une réussite pour Parole d’ours et une dynamique locale en faveur de l’ours dans les Pyrénées se crée : 24 Bénévoles, 116 journées d’actions, 120 000 plaquettes d’informations diffusées, 2265 personnes sondées et informées sur l’ours, 1061 commerces ou structures d’hébergements impliqués dans la diffusion d’informations sur le plantigrade !

Plus d’infos, inscription :
www.ferus.org
paroledours@gmail.com

JPEG - 57.7 ko
Les Pyrénées veulent des ours, Oloron Sainte Marie, le 27 novembre 2004


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette